Les fils de Fenrir le haineux Index du Forum
Les fils de Fenrir le haineux

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Background commun Oxana - Bosniako
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Les fils de Fenrir le haineux Index du Forum >>> Forum RP ( Role Play ) >>> Background en commun
Auteur Message
Oxana
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2009
Messages: 58

MessagePosté le: Sam 3 Jan - 22:56 (2009)    Sujet du message: Background commun Oxana - Bosniako Répondre en citant

Bosniako était au comptoir de l'auberge, buvant du vin, songeant à ses périples, ses combats, son ordre... Mais une jeune femme habillée d'une longue robe en soie rouge le tira de sa réflexion. Elle s'assise près de lui, et lui jeta un regard envoutant. Elle esquissa un fin sourire, et engagea la conversation, sa magnifique crinière ébène cascadant sur ses épaules nues. Bosniako n'était pas très locace. Elle le fixait de ses yeux gris perle, tentatrice, les prunelles envoutantes et passionées.
Il n'y avait plus de doute dans le coeur de Bosniako, cette jeune femme devait certainement être une courtisane, à en juger par ses vêtements et son attitude.

Elle l'invita à la suivre, et il accepta, envouté par la délicieuse Succube. Ils montèrent à l'étage de l'auberge, pénètrerent dans une chambre. Elle le saisit par le bras, et le jeta sur un lit. L'enjambant, elle s'installa à califourchon sur lui, laissant ruisseler sa magnifique chevelure ébène sur lui. Puis, en un éclair argenté, une lame fusa. L'homme se retrouva coupé dans son élan, le métal glacé d'une dague caressant son cou vulnérable.

Tout sourire avait disparu du visage de la jeune femme.


Donnez moi toute vos pièces d'argent et ce que vous avez d'onéreux. Gemmes, armes...

Sa voix glacé contrastait avec la chaleur qu'elle dégageait si peu de temps avant. Contrairement à ce qu'elle aurait imaginé, l'homme éclata de rire. Etait-il dément, ou simplement inconscient ?

J'admire ton cranc et ta fougue, mais il en faudra plus pour me terrasser...

Et, en une fraction de seconde, ils se retrouvèrent dans la situation inverse. Il la retourna, et plaça sa propre dague contre sa gorge. La jeune femme grognait, serrant les dents à leur paroxysme, ses yeux jetant des éclairs.


Sale petit effronté... Comment oses-tu ..!

Elle se débattit, rageuse d'être maitrisée par un simple rôdeur. Elle finit par se dégager en une roulade, et se retrouva face à lui. Elle sortit une seconde dague de sa botte en cuir, et l'observa, tel un félin guette sa proie.


Viens ! Bat toi !

Il rit à nouveau, amusé par la fougue de la donzelle.

Vos désirs sont des ordres.

Elle se jeta sur lui, et contrairement à ce qu'il pensait, opposa une certaine résistance. La demoiselle, dans sa fougue et sa colère, maitrisait le combat bien plus qu'elle ne le laissait penser.
Après une danse mortelle à la dague, ils se jaugèrent, en sueur, haletants. Elle avait toujours cette fougue et cette colère dans ses yeux, bien qu'il pouvait la maitriser sans aucun mal.

Il lui parla alors d'un ordre, une sorte de clan. Il évoqua leurs valeurs, leurs principes. La belle restait méfiante, mais écoutait d'une oreille particulièrement attentive. Elle plissa les yeux, lui jetant un regard suspicieux.
Enfin, elle finit par baisser sa garde. Il en profita pour se jeter sur elle, jetant sa dague au loin, la térassant avec une habiltié remarquable. La donzelle fulminait sous le poids de Bosniako. Il était plus malin et plus habile qu'elle ne le pensait. Peu d'hommes arrivaient à la vaincre.


Sale traitre ... Cracha-t-elle.

Il lui saisit le menton, et posa ses lèvres sur les siennes. La demoiselle ragea de plus belle, et retourna l'homme sur le dos avec violence, elle lui plaqua les poignets au sol, le surplombant de son buste. Elle ne prononça qu'une phrase :

J'accepte.

De son habituelle voix glacée. Elle se redressa, ramassa sa dague, et la glissa dans sa botte. Fière et droite, elle lui lança un ultime regard de défi, disant : " J'accepte mais je ne me soumet pas ".

Elle le suivit ensuite au château, et fut admise dans l'ordre, puis prise sous l'aile de Bosniako...

_________________
Oxana l'insoumise


Revenir en haut
MSN
Publicité







MessagePosté le: Sam 3 Jan - 22:56 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
BOSNIAKO



Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2009
Messages: 39
Localisation: EAUBONNE

MessagePosté le: Dim 4 Jan - 00:31 (2009)    Sujet du message: RENCONTRE AVEC OXANA Répondre en citant

j etais là accoudé au comptoir de l auberge du Chien-Errant, au millieu de paysants, d écuyers et d artisants sentant l alcool, la sueur et la crasse...
parfait pour dissimuler l odeur du sang provenant de mes vetements. 
Zyrkam et moi nous nous étions séparés a l'entrée du bourg pour ne pas êtres repérés par les gardes à l'affut et à la recherche des assassins qui avaient, la veille mis fin à l existance d'un seigneur féodal jugé droit et pieu et dont toute la région faisait le deuil.
Tout ces élans de compassion pour ce noble pourri à la racine me donnait la gerbe.
Plus encore dans le tumulte de cette foule grouillante je pouvais entendre la populace condamner l'acte de ses assassins... s'ils savaient a quel point ils se trompent.

Alors que j'en était déjà à ma troisième pinte d'une bière de piètre qualité, une femme d'une éblouissante beauté s'invita tout naturellement sur le tabouret du comptoir que je laissais délibérément vide pour mon compagnon Zyrkam.
J allais lui demander de partir mais la cascade de cheveux couleur ébène tombant sur ses frêles épaules, encadrant ainsi ses magnifiques yeux de glace qui me transpercaient tels les crocs de ma Mère, Horo la louve, quand celle-ci chasse le sanglier écarlate des bois de la forêt d'Ombre-Feuille.
Ce regard si intense m'interdisais toute remontance vis à vis de cette jeune inconnue qui sans une once de timidité m'engagea sur les rives ensablées d'une conversation mondaine dont le sujet lui meme m"échappait.
elle du le comprendre car elle oupa court à la discution et m'intima de ses grands yeux envoutants à la suivre à l"étage supérieur.

Il est dur pour un homme d'admettre que les femmes savent comment nous manipuler, plus encore quand il s'agit d'une promesse furtive de passer quelques instants de plaisir avec celle-ci et qu'en fait un tout autre scénario se profile à l'horizon.
Et pourtant Mère m"avait prévenue des dangers que sont les femmes et leur atours...

nous entrâmes dans la chambre et malgrer ma nette attirance pour cette femelle humaine je sentais que quelque chose ne se déroulais pas comme il le fallais et une fois de plus mon instinct animal repris le dessus sur ma faiblesse humaine.

La jeune femme me saisi l'avant bras en me projeta avec une force déconcertante sur le lit, puis elle vint se poser a califourchons sur mon ventre, une dague à la main, la pointe sous ma gorge...                                            (la suite viendra demain)
_________________
LE MAITRE BANNI,
UN POUR TOUS ET TOUS POURRIS COMME ZYRKAM LE DIT


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:07 (2018)    Sujet du message: Background commun Oxana - Bosniako

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Les fils de Fenrir le haineux Index du Forum >>> Forum RP ( Role Play ) >>> Background en commun Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo